Projection « Combats Ordinaires »

Cette semaine, c’est la Fête du court-métrage 2018. À cette occasion sera diffusée à Lyon ce dimanche 18 mars la série de documentaires « Combats ordinaires ».

« Du plus petit au plus grand, du plus incroyable au plus banal, du plus intime au plus universel, chaque réalisateur filme à sa  façon, avec son univers et sa sensibilité propre, le combat de celui ou celle qu’il a choisi de porter à l’écran.

En présence des réalisateurs, des équipes techniques, des compositeurs de la série “Combats ordinaires” et des producteurs de l’association Azimut. »

L’événement aura lieu ce dimanche 18 mars 2018 à partir de 17h au Nid de poule (17 rue Royale, Lyon 01 ).
C’est gratuit et accessible dès 12 ans. Plus d’infos sur https://leniddepoule.com

Si vous souhaitez assister à cette projection, dépêchez-vous de réserver ! La demande est importante et le nombre de places, très limité.

« Combats ordinaires » avait déjà été diffusée à l’Aquarium en novembre dernier et une autre projection devrait avoir lieu dans les prochains mois.

Toutes les infos sur la fête du Court-Métrage
By | 2018-03-12T15:12:46+00:00 mars 12th, 2018|Création, Diffusion, Fêtes & Festivals|1 Comment

About the Author:

Entre Les Mailles est une association audiovisuelle créée en 2009. Elle est présente dans les secteurs de la création de films, de l’éducation aux images et de la diffusion.

One Comment

  1. yogasara 22 mars 2018 at 5 h 22 min - Reply

    Le féminisme ce n »est pas un combat entre les genre, le sexisme n »a pas de genre. C »est une question d »éducation, les films, les séries,les media nous renvois une image précise de la femme et de l »homme. Pour combatre le sexisme nous devons apprendre et nous rééduquer. C »est pas facile, j »avoue avoir plus jeune était sexiste, avoir fait du slutshaming, du slimshaming et même du fatshaming, parce que j »ai était éduquer que les gens qui ne font pas un 38 ne pouvaient pas être heureux comme ça, que leur santé était forcément en danger ect Tout ça je n »en suis pas fière, par contre je suis fière ne plus le penser, de pointer du doigt le sexisme ordinaires et de continuer à apprendre, pas seulement sur le sexisme mais aussi le racisme ordinaire, l »homophobie, la transphobie ect Le féminisme c »est ça, vouloir l »égalité entre les êtres humains et comme on dit l »égalité ce n »est pas un gâteau, c »est pas parce que ton voisin aura plus de droit que tu en auras moins.

Leave A Comment